Rio Le Château, de son vrai nom Mario Gilbert, est un photographe et artiste martiniquais connu pour créer un univers visuel distinct.

Son travail explore les légendes des Caraïbes et critique la société avec un mélange d’humour, de causticité et de profondeur émotionnelle. Influencé par des personnalités telles que Salvador Dali, Rio utilise son art pour remettre en question les normes et repousser les limites de l’expression artistique. Outre ses activités de photographe, il est également directeur artistique et consultant en communication, travaillant avec diverses agences de publicité.

MARTINIQUE

Richès Karayib présente Yoni Alpha, plus connu sous son nom d’artiste « Paille » – L’homme « Paille »

Paille, auteur-compositeur-interprète de reggae-dancehall originaire de la Martinique, a marqué les esprits au cours des vingt dernières années par ses récits musicaux poignants et ses prestations enflammées. Sa carrière témoigne d’une évolution notable du style musical et de la profondeur des thèmes abordés. Avec chaque album et chaque chanson, il apporte une production réfléchie et une maturité lyrique, abordant constamment des sujets complexes avec une voix artistique unique.

Tout au long de son illustre carrière, Paille a collaboré avec un large éventail de talents caribéens, y compris des légendes comme Kassav et des stars contemporaines comme Etana, Konshens, Anthony B, Meryl, Straïka D, et le très talentueux DJ Avalanche. Ces collaborations ont non seulement enrichi son répertoire musical, mais aussi étendu son influence sur les cultures caribéennes, consolidant ainsi son statut d’artiste caribéen.

Rejoignez-nous pour découvrir la vie et la musique de l’homme « Paille », qui se cache de manière intrigante derrière son chapeau de paille. Découvrez l’impact significatif qu’il continue d’avoir sur le paysage musical de la Caraïbe et attendez avec impatience d’explorer ses dernières aventures musicales dans la suite de cet article.

QUI JE SUIS

On m’appelle PAILLE depuis 1997, c’est un surnom qui n’a rien à voir avec la musique, qui vient de l’expression « Boulé An Pay » (qui signifie ivre en créole) et comme j’ai eu quelques expériences avec l’alcool pendant ma jeunesse, le surnom est resté et est devenu PAILLE, mon nom d’artiste.

Nous en rions aujourd’hui, mais à l’époque, ce n’était pas drôle.

Je chante essentiellement du Dancehall, du Raggae, du Hip Hop, mais honnêtement, j’aime écrire, quel que soit le type de musique, quel que soit le tempo.

J’aime la logique de la narration et le rap, le Dancehall le font bien.

Il y a des musiques plus légères, qui seront intéressantes pour leurs qualités musicales comme le zouk, mais qui sont aussi nécessaires à certains moments, cela dépend de l’humeur, de l’époque… et de plein de choses.

MES DÉBUTS

Je crois que j’ai toujours été quelqu’un qui fredonne et marmonne les paroles que j’ai écrites moi-même. Même à l’école, je me retrouvais sur scène à chanter les quelques lignes que j’avais écrites.

Puis, vers 2000-2001, je me suis retrouvé par hasard dans le studio de Byronn et nous avons essayé un « petit quelque chose ». Je n’étais pas satisfait du résultat parce que j’avais vraiment du mal à exprimer ce que j’avais dans la tête à travers le micro.

Je voulais m’améliorer, alors j’ai commencé à aller au studio de plus en plus souvent, jusqu’à ce que je ne fasse plus que ça…

Et puis, les choses ont décollé.

Première chanson

« PA SA PALÉ BAY », mais pas sous la forme qu’on lui connaît aujourd’hui.

Les chansons que je préfère

Une fois qu’elles sont publiées, les chansons ne m’appartiennent plus. Vous devez être passionné par ce que vous faites pendant que vous le faites.

Cela dit, certaines chansons sont plus agréables à écrire parce que les idées coulent mieux ou que la perspective sur le sujet semble plus intrigante.

Cependant, je suis naturellement plus motivée par celles qui sont à venir, car je vais écouter, réviser, chercher le bon mot, la bonne façon de prononcer, que par celles qui sont déjà sorties.

LA SORTIE DE L'ALBUM TANT ATTENDU DE PAILLE

« Le Crépuscule des Lions »

Une fusion de genres et d’émotions

« Le Crépuscule des Lions offre un mélange exaltant de styles musicaux, alliant le dancehall, le zouk, la soca et le reggae. Chaque morceau est un chapitre narratif qui offre aux auditeurs un voyage émotionnel et avec des thèmes profonds. Du morceau introspectif « Le Monstre » à l’énergique « Ruff On Di Road », en passant par le mélancolique « Friendzone », Paille emploie son approche lyrique distinctive pour explorer des thèmes complexes.

0:00 / 0:00
RODR - RUFF ON DI ROAD
0:00 / 0:00
RODR - RUFF ON DI ROAD

« Friendzone » : Au Cœur des Émotions Non Avouées

« Friendzone » capture le tourbillon trop familier de l’amour non exprimé. Paille tisse magistralement ce récit avec des textes poétiques et des rythmes zouk mélodieux, peignant une image vivante des émotions qui se cachent juste en dessous de la surface. Chaque couplet explore délicatement les profondeurs de l’amour qui reste sans réciprocité, résonnant avec tous ceux qui se sont retrouvés à désirer quelqu’un juste hors de portée. Ce titre ne touche pas seulement le cœur, il évoque aussi une tendre familiarité, ce qui en fait un hymne poignant pour les amours que nous avons silencieusement gardées près de nous.

Comme Papa » : Un voyage dans la sensualité et l’émotion

« Comme Papa » de Paille est une leçon magistrale dans l’art de la séduction, mêlant des paroles poétiques à des ambiances sensuelles pour explorer les nuances de l’amour et du charme. Réalisé par Vianney Sotès, le clip qui l’accompagne repousse les limites artistiques. Ce titre est un hymne à la puissance de l’amour, promettant une expérience auditive inoubliable où les rythmes caribéens rencontrent la pop urbaine, captivant un public diversifié.

Collaboration avec DJ Avalanche

L’une des principales sorties est « Born n’ Raised », réalisée en collaboration avec DJ Avalanche. Ce titre a eu une forte résonance au sein de la communauté Soca pour son puissant message d’unité et de valorisation de l’identité caribéenne. Avec ses paroles convaincantes et sa qualité d’hymne, il est en passe de devenir un incontournable des playlists caribéennes.

0:00 / 0:00
BORN N' RAISED

Une riche mosaïque d’explorations musicales

Découvrez ici l’album

LA SCÈNE, MON TERRAIN DE JEU

J’ai participé au Bloc Bacchanal à Sainte-Lucie, à la Croisière UBERSOCA, deux fois à Bercy, à la Nuit de l’Outre-Mer et à l’Olympia avec E.sy Kennega.

Ma musique m’a amené à participer à des festivals à travers le monde, au Maroc, au Canada, en Colombie, en Allemagne, en Suisse et à la Réunion.

Il est intéressant de noter que tout a commencé très modestement. Lorsque Byronn et moi avons commencé à faire de la musique ensemble à Sainte-Luce, il s’agissait simplement de nous exprimer par la chanson dans notre commune natale.

Bacchanal Blocko - Ceasar Army - Saint-Lucia

ET LA CARAÏBE...

Les voyages à la Dominique et à Sainte-Lucie ont révélé comment les îles anglophones de la Caraïbe partagent des connaissances et des informations entre elles, comme le montre la couverture médiatique de Sainte-Lucie sur les îles voisines telles que Saint-Vincent et la Barbade.

En revanche, les îles françaises de la région font preuve d’une méconnaissance notable de leur histoire respective, ce qui suggère que la construction d’une identité caribéenne unifiée passe par une meilleure compréhension mutuelle.

La véritable proximité naît de la compréhension, qui passe par l’éducation, l’explication et l’échange, idéalement enseignés à l’école dès le plus jeune âge.

Demander à des adultes, qui ont déjà développé leurs croyances et leurs certitudes, de les remettre en question ou de construire une nouvelle identité caribéenne est presque impossible. Elle est plus efficace et nécessaire lorsque les esprits sont encore ouverts et désireux d’apprendre.

Pourtant, étant donné le rythme effréné du monde actuel, il est peu probable que nous trouvions le temps de nous comprendre vraiment les uns les autres, même si cela contribuerait grandement à faire tomber les préjugés.

« MAPIE

Richès Karayib vous présente Mapie, de son vrai nom Marie-Pierre Loiseau, née le 3 mars 1982 en Martinique.

Elle est cadre supérieur dans une administration publique et en même temps auteur et artiste ce qui lui donne le plaisir de partager sa poésie sur les scènes du SLAM de la Martinique et sur la scène mondiale depuis 2009.

Mapie nous présente son tout premier livre :

« Au bout du petit matin… l’Émotion ! (Au bout du petit matin… l’Émotion !)

Le résumé

« Au bout du petit matin… L’émotion ! (est un échantillon des inspirations de Mapie de 2009 à aujourd’hui. Sa poésie fait presque toujours naître l’émotion.

Ce sont donc des mots d’Amour qui traversent tous les états de son cœur au cours de sa vie et ceux des autres qui sont devenus les siens par la magie de la poésie :

Mots d’amour heureux ou malheureux,

Des paroles militantes qui dénoncent le manque d’amour du monde,

Les mots des moments intimes,

Des mots réverbérés par des artistes bien-aimés,

Paroles d’humanité d’un cœur en route pour en rencontrer un autre,

Des mots d’espoir pour des lendemains meilleurs…

« Au bout du petit matin… l’Émotion ! » (Publié en mars 2020 (disponible en format E.book et papier)

J’ai écrit ce livre en réponse à la demande de mon public qui exprimait régulièrement le désir de relire mes mots à la fin de mes spectacles.

J’ai l’utopie de croire que la poésie peut contribuer à la construction de lendemains meilleurs et mes expériences de vie m’encouragent à cultiver cette idée.

J’ai l’utopie de croire que la poésie peut contribuer à la construction de lendemains meilleurs.

D’ici Danse ! (A partir d’ici Danse !)

Texte extrait du recueil de poèmes « Au bout du petit matin… l’Émotion ! »

Mapie/Boogie Flaha – clip vidéo poétique

En hommage à Bernadin LOISEAU, dissident laissé sans reconnaissance pour vivre son engagement…

D’ici Danse ! (A partir d’ici Danse !)

Texte extrait du recueil de poèmes « Au bout du petit matin… l’Émotion ! »

Mapie/Boogie Flaha – clip vidéo poétique

En hommage à Bernadin LOISEAU, dissident laissé sans reconnaissance pour vivre son engagement…

MARC ALEXANDRE OHO BAMBÉ

CAMEROUN

Sa poésie est puissante, sans code et inspirante.

Son rythme enivrant véhicule des messages qui font écho à mes espoirs de lendemains meilleurs.

IMANIYÉ DALILA DANIEL

MARTINIQUE

Sa façon de mettre en lumière notre passé pour questionner notre présent est déroutante, inspirante et séduisante.

La beauté de sa plume sublime la démarche.

STEEVE GADET

MARTINIQUE & GUADELOUPE

L’audace de son écriture séduit.

Il ose aborder des thèmes douloureux et/ou tabous.

Il nous invite à réfléchir sur nous-mêmes avec une écriture fluide, sans détails inutiles et pourtant parfois si poétique.

Ma petite anecdote

En visitant une exposition de peintres, j’ai été pris d’une grande émotion devant les tableaux de l’un d’entre eux.

Je ne la connaissais pas : MILOU.

Immobile, les larmes aux yeux devant ses œuvres, elle s’est approchée de moi et m’a dit :

« Bonjour Mapie ».

J’ai été surpris de savoir qu’elle me connaissait.

Je lui ai alors parlé de l’effet de ses peintures sur moi.

Elle a ajouté :

« C’est normal, tous ces tableaux ont été peints depuis que je suis arrivé sur les scènes de slam.

Vous êtes la source d’inspiration.

Ce sont vos mots que vous voyez là… « .

Nous avons ensuite pleuré dans les bras l’un de l’autre et je suis reparti avec l’une de ses peintures.

Une belle rencontre…

Escapade

Texte extrait du recueil de poèmes « Au bout du petit matin… l’Émotion ! »

Mapie/Wouves – vidéoclip poétique

Je fais un rêve…

Je veux provoquer des moments de poésie dans des endroits improbables, au milieu de la rue par exemple, sans prévenir…

J’ai vécu cette expérience en Côte d’Ivoire lors d’un festival des arts de la parole…

Peut-être à la maison ?

Enfin, ….

« Nos enfants seront des poètes

La poésie d’aujourd’hui pour les enfants de demain dit oui à la vie

Nos enfants seront des contes

Légende d’hier et histoire d’aujourd’hui

Ils seront une prophétie pour les vies à venir ».

MAPIE

LE DÉROULEMENT DE L'ÉVÉNEMENT

Chers correspondants, participants et tous ceux qui ont souhaité participer, mais n’ont pu le faire pour des raisons techniques ou autres, à la réunion virtuelle du mercredi 13 octobre 2021 :

« ART ET CULTURE : CATALYSEURS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LES CARAÏBES….. »

Evénement organisé par Sabrina Ajax, (Richès Karayib / ASIS WI) et l’OMDAC, avec le soutien technique de la Municipalité du Lamentin (Médiathèque) qui a expérimenté son nouveau matériel de visioconférence avec notre opération.

Nous avons eu le plaisir de vous envoyer dans un premier temps la présentation de l’événement qui précisait la répartition des panels identifiée par les photos. Les 4 panels ont été planifiés de la manière suivante avec un temps dédié aux échanges après chaque panel :

-Institutions
– Organisations culturelles
– Artistes
– Culture des experts

NOS EXCUSES

Tout d’abord, nous tenons à nous excuser auprès de tous ceux qui ont eu des difficultés avec l’inscription, ensuite nous avons eu un bug incompréhensible avec l’application, ce qui a entraîné un retard important, mais surtout a privé nos participants d’accéder à la conférence et d’avoir la traduction simultanée initialement prévue avec un professionnel.

Nous avions également prévu une diffusion en direct sur Facebook et Youtube qui, pour les mêmes raisons, n’a pas pu avoir lieu.

Par la suite, nous avons rencontré quelques difficultés techniques et une connexion parfois instable, mais cela n’a pas eu d’impact sur la qualité des interventions et des échanges.

Nous avons cependant regretté l’absence de 5 orateurs annoncés, puis, compte tenu du temps perdu pour les raisons indiquées ci-dessus, certaines présentations ont malheureusement été écourtées et plusieurs vidéos de représentations d’artistes n’ont pas pu être projetées. Nous leur réitérons nos plus sincères excuses.

VUE D'ENSEMBLE

Cependant, 35 personnes de 6 nationalités différentes, de leur territoire, ou de Paris par exemple, se sont connectées (intervenants potentiels, auditeurs), en plus d’une délégation de la CTM, de la collectivité locale et de participants d’associations ainsi que d’un professionnel du secteur culturel qui est intervenu depuis la Médiathèque du Lamentin.

Néanmoins, cette rencontre a permis de réaliser notre planning comme prévu et la plupart des participants, dans le chat ou en direct ou par leurs messages post-visio ont exprimé leur satisfaction d’avoir profité de cette occasion pour connaître les dispositifs, s’exprimer sur leur travail, leurs attentes, et avoir échangé avec des homologues caribéens.

RETOUR AUX INTERVENTIONS

PANNEAU 1

Nous avons eu le plaisir d’entendre la présentation d’expériences culturelles concrètes, ainsi que de connaître les approches institutionnelles.

La DAC (Direction des Affaires Culturelles), représentée par Agnès BRETEL, a présenté, à la satisfaction des participants, les outils et solutions visant à soutenir les opérateurs et acteurs culturels. Il s’agit notamment des mesures permettant aux projets et aux artistes de se rendre à l’étranger (fonds de mobilité, FEAC, etc.).

La CTM (Collectivité territoriale de Martinique), en charge du développement de la collectivité, représentée par Mmes MONROSE et TELLE, a rappelé qu’elle continuera à soutenir et valoriser les actions qui contribuent au développement de la coopération internationale et de la culture. Elle a souligné les grandes lignes de son action en faveur de la durabilité du secteur culturel et les principales orientations de sa politique culturelle.

PANNEAU 2

Les organisations culturelles ont expliqué leurs actions et leur volonté de collaborer avec les acteurs culturels de la Caraïbe.

CARIB’OPERA, représenté par Joël GLOMBARD de MARTINIQUE.

Il a présenté le concept d’Ensemble Carib’Opera qui rassemble des personnes autour d’un point commun : le chant lyrique. Cette association développe l’art lyrique, les spectacles vivants et la formation de jeunes artistes antillais.

Son objectif est de promouvoir la culture caribéenne à travers ces actions. Son souhait est de développer des échanges avec des organisations similaires dans les Caraïbes.

L’OMDAC, représentée par Rodrigue TOUSSIES de MARTINIQUE.

Il a résumé, en tant que structure non institutionnelle, les actions de l’association en Martinique et dans la zone Caraïbe depuis près de 40 ans. Il a précisé son implication dans les Objectifs de Développement Durable d’un point de vue culturel.

KEK (KONMITE POU ETID KWEYOL), représenté par Gregory RABESS de DOMINIQUE.

Il a expliqué comment la musique et l’art ont joué un rôle important dans la construction de l’identité de la Dominique. Le créole et tous les événements créés autour du créole ont largement contribué au développement de la coopération et de l’industrie culturelle dominicaine.

HAITI TCHAKA DANSE, représentée par Brusma DAPHNIS.

Pour lui, on ne peut pas parler de tourisme sans parler du secteur culturel. Les rencontres et discussions sont de bons points de départ qui doivent se concrétiser par des actions et qui passeront par des collaborations avec les acteurs d’autres pays de la Caraïbe pour co-construire des projets de formation et de culture.

PANEL 3

Nous avons pu découvrir des artistes talentueux tels que :

Tanya OCTAVIUS – Artiste peintre et créatrice de bijoux de MARTINIQUE qui nous a fait l’honneur de rejoindre la Médiathèque du Lamentin.

Artiste militante, elle raconte son histoire, celle de la Martinique, à travers ses œuvres. Elle utilise autant que possible des matériaux recyclés car le développement durable lui tient à cœur. Selon elle, l’art a un rôle primordial à jouer à ce niveau, notamment celui d’être un véhicule, un langage universel.

Peterson LANDE – Chanteur-danseur – HAÏTI

Il souhaite que la jeunesse des Caraïbes soit interconnectée afin de faciliter et de développer les échanges culturels.

Il faut pouvoir partager des idées et la concrétisation passera par la mise en lumière des jeunes.

Michele HENDERSON – Auteur-compositeur-interprète – DOMINIQUE

Selon elle, nous devons établir des liens très solides entre les praticiens de la musique et les organisations de soutien dans la région afin de faire progresser l’industrie culturelle.

XONE – Auteur-compositeur-interprète – TRINITE & TOBAGO

Pour lui, ce fut une expérience très agréable et instructive. Lorsqu’il s’agit de collaborer pour faire avancer la musique et la culture caribéennes dans le monde, ce type de réunion est en effet un pas dans la bonne direction.

PANNEAU 4

Nous nous excusons auprès de Damion Radcliffe, Adrien Augier et Eric Taylor qui se sont présentés et n’ont pas pu s’exprimer davantage en raison du temps imparti.

Eric TAYLOR – Activiste culturel caribéen – Chanteur de la « Panthère rose » – TRINITE et TOBAGO

Il est président et fondateur de la Sangre Grande Development Foundation, l’une des principales organisations de la société civile de TT.

Il est également directeur de la société One Culture One Vibes Company Ltd, qui se consacre à la préservation et à l’entretien des traditions orales et des arts propres aux Caraïbes.

Adrian AUGIER – Militant pour la culture caribéenne – SAINTE-LUCIE

Il est un économiste du développement actif dans les secteurs public et privé.

Il travaille comme consultant créatif sur plusieurs plateformes : Carnaval, médias, marketing, théâtre, événements.

Il est également auteur de poèmes, de scénarios, d’articles, d’essais et de textes.

Damion RADCLIFFE – Artiste et membre du gouvernement de la JAMAÏQUE

C’est un visionnaire artistique passionné par la création d’un théâtre qui a de l’impact.
Possédant l’enthousiasme et la dextérité nécessaires à la production, à la mise en scène, à la conception de décors, à l’interprétation et à l’écriture de scénarios, il est destiné à une grande carrière dans le monde du théâtre et du cinéma. Au cœur de tous ses dons artistiques se trouve son désir d’utiliser les arts comme outil d’autonomisation, de changement social et d’éducation.
Il est un membre actif de la Commission de développement culturel du pays.

ARTISTES et ACTEURS CULTURELS NON DIFFUSÉS

Nous nous excusons également auprès d’Akeem Chandler Prescod, Cyndi Marshall, Damien Lurel dont les vidéos n’ont pas pu être diffusées. Elles seront néanmoins diffusées ultérieurement sur la plateforme Richès Karayib.

Damien LUREL – Créateur du jeu « Fon Lespri Koko » – GUADELOUPE

Il est le fondateur et le président de Carré-tropical, qui défend la culture caribéenne à travers son jeu et ses actions.

Cyndi Celest Marshall – BARBADOS

Elle est poète, conteuse et entrepreneuse créative.

Activiste artistique et défenseur de la langue, elle utilise la poésie et la littérature pour encourager le discours social sur les questions d’identité. Elle a représenté la Barbade sur des scènes internationales telles que le Women of the World Poetry Slam (2021) et le Vrystaat Arts Festival en Afrique du Sud (2019).

Akeem Prescod Chandler, connu sous le nom de StonedwithCupid – BARBADOS

Il est artiste de la parole, photographe, auteur-compositeur et directeur créatif de la Barbade. Son travail est un mélange expérimental de Hip-Hop, de Soul, de Story-Telling et de Théâtre, tissé ensemble dans un produit poétique soigneusement cousu.

CONCLUSION

Il convient de rappeler que cet événement a été le point de départ des activités de la plateforme qui continueront à développer la communication et la mise en réseau, voire la coopération pour des actions productives au sein des Caraïbes.

Notre but n’était pas de résoudre en 2 heures tous les problèmes du secteur, mais de permettre la connaissance mutuelle, d’échanger des informations et de trouver des moyens d’aborder le développement raisonné et productif du secteur des arts et de la culture.
Ainsi, dans le cadre de la plateforme Riches Karayib, d’autres événements plus spécifiques seront programmés sur des thèmes particuliers, en tenant compte des attentes et des demandes des participants, dans le but d’aboutir le plus possible à des solutions opérationnelles.

VOS CO-ORGANISATEURS

Richès Karayib remercie les co-organisateurs de cet événement.

Yves-Marie Séraline, président de l’OMDAC, vice-président du CÉSECÉM et président de la section culture, éducation et sports.

La Municipalité du Lamentin et ses équipes : Sophie TOULOUSE, Davy LERIBAG et Franck RIVOT.

Sabrina AJAX – Fondatrice d’ASIS WI et créatrice de Richès Karayib

NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE PARTICIPATION ET DE VOS COMMENTAIRES POSITIFS.

Cet événement est le premier d’une série de rencontres et d’actions en faveur de la culture caribéenne….

Rejoignez la communauté RK pour suivre notre actualité.

Richès Karayib rencontre le sculpteur sur verre Robert Manscour.

Nous avons eu le plaisir de découvrir son atelier situé à Trinité en Martinique.

Ce lieu regorge d’œuvres d’art, toutes aussi impressionnantes les unes que les autres, chacune ayant son caractère unique.

Robert, nous raconte son histoire, son amour du verre qu’il veut partager et exposer au-delà des frontières de la Martinique, en Guadeloupe ou à Porto Rico.

Découvrons ensemble l’artiste et ses œuvres.

A propos de

Robert…

Robi

Les sous-titres sont disponibles en français et en espagnol !

PORTFOLIO

Le ROBI

PORTFOLIO

Le STANI

PORTFOLIO

Les MASQUES

PORTFOLIO

L’atelier – l’exposition